ADSENSE

HCYN SEARCH

Google

EL PRECIO DEL AZUCAR ...

...HAITI YA TIENE UN PRIMER MINISTRO...LA NOMINACION DE LAURENT LAMOTHE COMO PRIMER MINISTRO HA SIDO 3 VOTOS EN CONTRA Y 2 ABSTENCIONES...LAURENT LAMOTHE DEBREA CONSTITUIR SU GOBIERNO Y PRESENTAR SU POLITICA GENERAL DELANTE DEL PARLAMENTO PROXIMAMENTE...

LIVING WITH ONE DOLLAR A DAY

jueves, 24 de febrero de 2011

Exaltation de la contribution de ALBA dans la récupération d’Haïti

Caracas, 23 février.- L’aide venant des pays de l’Alliance Bolivarienne pour les peuples de Notre Amérique (ALBA) ont contribué de sorte que Haïti commence à sortir de l’urgence après le tremblement de terre de 2010 et l’épidémie de choléra De cette façon l’a évalué le chargé d’affaires haïtien à Caracas, Christian Toussaint, durant le forum Haïti : Culture, Politique et Economie, qui a eu lieu dans le Centre d’Etudes Latino-Américain Romulo Gallegos de cette capitale.
Le diplomate a signalé que Haïti a réalisé d’importants investissements dans l’agriculture, dans les télécommunications et dans l’industrie afin de donner un coup de pouce à l’économie, frappée par le séisme du 12 janvier, a souligné une note de presse émanant de la chancellerie vénézuélienne.
« Le tremblement de terre de 2010, malheureusement, a affecté principalement la zone la plus peuplée du pays, ce qui a changé tous les pronostics économiques positifs formulés en 2009 », a détaillé Toussaint.
Selon le premier ministre de la pauvre nation, Jean Max Bellerive, le séisme laissa 316.000 morts, 350.000 blessés et plus de 1.500.000 de personnes sans abris.
Le mouvement tellurique, côté à 7 dans l’échelle de Ritcher, provoqua une des catastrophes humanitaires les plus graves de l’histoire.
Plus tard, en octobre 2010 est apparue une épidémie de choléra sur ce territoire antillais qui, il y un mois avait tué plus de 4.131 personnes.
Nigel Fisher, coordonnateur humanitaire de la Mission de Stabilisation de l’organisation des Nations Unies en Haïti a assuré que la brigade médicale cubaine a pris en charge la majorité des centres de soins contre l’épidémie de choléra.
Toussaint a mis l’accent sur le fait que le gouvernement Bolivarien a joué un rôle important dans la reconstruction de logements, dans des projets d’infrastructure électrique et dans la formation académique de jeunes haïtiens à travers la fondation Gran Mariscal de Ayacucho.
Il s’agit d’une coopération très dynamique celle qui est établie avec ALBA a -t-il avancé.
Il a souligné que l’accord en faveur d’Haïti dans le cadre du programme PetroCaribe est d’une très grande importance dans la mesure ou il facilite l’accès à des ressources pétrolières.
Il en est de même du projet de financement par la Banque de Développement économique et social contribue au réaménagement de l’aéroport de Cap-Haïtien, entre autre, s’est-il exprimé.
Il a déclaré que la collaboration vénézuélienne ne se limite pas seulement dans l’aspect humanitaire, mais aussi dans le développement durable d’Haïti. « Nous pouvons dire que le Venezuela est l’un des meilleurs partenaires pour notre développement ».
Le forum Haïti : Culture, Politique et Economie se réalise dans le contexte de la Semaine Culturel des peuples Anglophones et Francophones de la Caraïbe 2011, avec l’appui du ministère du pouvoir populaire pour la Culture.
Les membres de l’ALBA actuellement sont Cuba, Bolivie, Nicaragua, La Dominique, Saint Vincent et Grenadines, Equateur, Antigua, Bermudes et Venezuela.
Source:
http://www.prensa-latina.cu/index.php?option=com_content&task=view&id=266622&Itemid=1
Traduction Jonas Jolivert pour Haïti Recto Verso